Mot du maire

Mot du maire n°28 - mai 2018

Le 10 avril dernier, le Conseil municipal a adopté, à l’unanimité, le budget primitif 2018. Ce vote constitue un signal fort de la politique que nous entendons mener avec des objectifs et des priorités.

  Malgré le contexte économique difficile, notre situation financière saine nous a permis de confectionner ce budget sans avoir recours à l’augmentation de la fiscalité. Il permet de conserver le même niveau de service tout en maintenant les investissements nécessaires.

  Plusieurs chantiers vont être engagés cette année : le projet d’accessibilité de la mairie avec l’installation d’un élévateur et la modification de la rampe d’accès, la réfection extérieure de la gare du Tacot avec la création d’une fresque en trompe l’œil, la restauration intérieure de l’église de St Martin de Boisy ainsi que la pose de carrelages à l’école primaire.

  Nous conduirons également une réflexion globale sur la rénovation de la salle des fêtes devenue nécessaire afin d’améliorer sa fonctionnalité et son esthétisme.

 La maîtrise de l’énergie constitue désormais une priorité pour notre commune. A l’instar de communes voisines, nous avons décidé de procéder à l’extinction nocturne de l’éclairage public, de 23h à 5h. Cette mesure, économiquement et écologiquement avantageuse, sera effective à partir du 2 juillet.

  Grace à une aide substantielle de l’Etat, nous avons fait l’acquisition d’un véhicule électrique neuf. Ce Peugeot Partner permet de renforcer notre parc automobile vieillissant et de poursuivre notre politique de développement durable.

  L'organisation du temps scolaire doit répondre à des objectifs pédagogiques pour permettre aux enfants de mieux apprendre à l'école. En 2013, la semaine à quatre jours et demi est mise en place. La journée d’école est raccourcie et des activités périscolaires sont organisées pendant la pause méridienne. Mais en mai 2017, un nouveau décret donne davantage de souplesse aux acteurs locaux et les autorise à revenir à la semaine de quatre jours. Une large consultation est alors conduite auprès des parents d’élèves et des enseignants. A partir de ces informations et voulant être cohérent avec le positionnement des autres communes de Roannais Agglomération, mais aussi en prenant en compte la suppression annoncée du fonds de soutien aux activités périscolaires, le Conseil municipal décide de repasser à la semaine de quatre jours à la rentrée 2018.

  J’ai été sollicité il y a quelques mois par Mme GUARNERI, la présidente de l’association Madeleine Environnement, qui recherchait des locaux pour héberger ses services. C’est une association qui compte dans le paysage roannais. Elle a pour but la protection de la nature par l’éducation à l’environnement, la recherche et le développement. Cette demande a trouvé un écho bienveillant parmi les élus. Après quelques semaines de travaux, la partie inoccupée de la gare du Tacot a été mise à leur disposition.

  La météorologie clémente a contribué au vif succès populaire de deux belles manifestations organisées en avril sur notre commune : 150 exposants se sont déplacés pour le vide-greniers du Comité des fêtes et  près de 1200 promeneurs ont emprunté, sous un soleil radieux, les différents parcours proposés par la marche du Sou des Ecoles.

  Je ne voudrais pas terminer mes propos sans avoir une pensée émue et attristée pour deux personnes qui nous ont quittées récemment : le docteur BUISSON médecin généraliste pendant plus de trente années sur notre commune et Hubert ECARD, un ancien agent communal.