Découvrir Pouilly les Nonains

Présentation historique

6244133252_72_2021_11_20_armorial_revel.jpg

Le périmètre de notre territoire communal actuel est la résultante de la fusion de deux communes : Pouilly les Nonains et Saint Martin de Boisy. 
C’est simplement en 1824 que leurs destins se sont croisés.

L’histoire de Pouilly les Nonains remonte à l’époque gallo-romaine. Il semble que notre village était alors le siège d’une « villae », grand domaine où cohabitaient barbares et romains, maîtres et esclaves. La dénomination la plus ancienne serait POLLIACUM
L’emplacement était bien choisi, sur la pente du coteau qui domine le Renaison et près d’une voie romaine.

Cette « villae » devint hameau, puis paroisse et village. C’est lors de la fondation de son prieuré au XIIème siècle que POLLIACUM devenue POUILLY EN ROANNAIS prit de l’importance.

001_eglise_pouilly_1894.jpg 002_eglise_pouilly_2019_bd.jpg
L'église de Pouilly les Nonains
au début du XXe siecle
L'église à ce jour.
003_pouilly_eglise_epicerie_bd.jpg 004_eglise_pouilly_bd.jpg

L’existence de la paroisse de Pouilly les Nonains semble aussi ancienne que celle du prieuré. L’église romane placée sous le vocable de Saint Paul servait à la fois aux religieuses bénédictines et aux paroissiens. Les vilains vivaient à l’abri des remparts du bourg fortifié.

005_cure_st_martin_vers_1890_bd.jpg 006_cure_2021_bd.jpg
Cure de Saint Martin de Boisy en 1890
avec Arbre de la liberté planté après la Révolution 
Cure de Saint Martin de Boisy actuelle

Le prieuré actuel date de la fin du XVème siècle alors que la Prieure était Dame Guillomette d’Albon Saint André.
C’est d’ailleurs à la famille d’ALBON que l’on doit l’édification au XVIème siècle de la chapelle Saint-Joseph, réservée aux bénédictines cloîtrées. La vie conventuelle disparut totalement au cours du XVIIIème siècle.

007_ancienne_eglise_st_martin_1884_bd.jpg 008_eglise_st_martin_bd.jpg
Ancienne église de Saint Martin de Boisy  Église de Saint Martin de Boisy actuelle 
009_eglise_st_martin_1899_bd.jpg 010_eglise_st_martin_2019_bd.jpg

Quant à l’origine de Saint Martin de Boisy, elle remonte probablement au début du Vème siècle avec l’édification d’un monastère dont il ne subsiste aucune trace. Mais son histoire reste liée à celle du château de Boisy.
Son fondateur, HUMBERT de BOISY fit ériger une forteresse noble dont la construction fut achevée en 1402. 
Elle fut vendue en 1447 à JACQUES CŒUR, grand argentier de Charles VII. Des travaux considérables furent entrepris.

011_tacot_1906_bd.jpg 012_tacot_2021_bd.jpg 013_tacot_face_2021_bd.jpg
Si la gare du tacot n'accueille plus de train, le trompe l'oeil nous rappelle son activité qui cessa en 1939.

En 1453, il tomba en disgrâce et tous ses biens furent confisqués. Le château fut vendu à Guillaume GOUFFIER dont la famille en conservera la propriété pendant deux siècles. Le dernier seigneur de Boisy fut le duc d’HARCOURT qui émigra en 1789. Avec la révolution s’achève l’histoire du fief de Boisy.

014_prieure_bd.jpg 015_pouilly-prieure_bd.jpg 016_prieure_bd.jpg
Le prieuré de Pouilly les Nonains, en 1896, 1909 et 2016.

En février 1824, une ordonnance du Roi Louis XVIII réunit donc ces deux communes mais également celle de Saint Léger sur Roanne en une seule commune dont le chef lieu est fixé à Pouilly les Nonains. Saint léger sur Roanne retrouvera son indépendance en 1914, Saint Martin de Boisy restera attaché à Pouilly les Nonains.

Nos deux bourgs qui se sont développés autour de leur église restent le témoignage de cette époque.

017_vue_1898.jpg     018_grand_couvert_moulin_bd.jpg

019_sortie_route_ouches_bd.jpg     020_sortie_route_ouches_bd.jpg

Les quatre photos représentent la vue depuis la route d'Ouches.